Amplitude formation > Recadrer un collaborateur : quelle posture adopter ?

Recadrer un collaborateur : quelle posture adopter ?

Recadrer un collaborateur sans le décourager fait partie de ces étapes redoutées par certains managers, notamment parce qu'elle implique une certaine dimension émotionnelle. Elle s'affirme néanmoins indispensable : à partir du moment où vous avez constaté le manquement de l'un de vos collaborateurs, vous en pouvez pas fermer les yeux au risque de décrédibiliser votre position. Découvrez comment mener avec brio un entretien de recadrage en alliant exigence, respect et bienveillance.

 

recadrer un collaborateur

 

Formaliser le recadrage

Premier point important : un recadrage ne doit jamais être réalisé à chaud, encore moins en prenant à parti d'autres collaborateurs ; il doit toujours faire l'objet d'un entretien individuel. Cette mise à distance est essentielle pour bannir des émotions comme la colère et le ressentiment et permet de conserver une attitude respectueuse.
Qui dit recadrage, dit cadre. En tant que manager, vous devez fixer vos attentes et exigences de manière transparente. Il sera ainsi plus facile de définir les limites, tant du point de vue du comportement que du travail effectué.

 

Préparer le recadrage

Pour bien préparer cet entretien, vous devez lister tous vos arguments et les exemples concrets permettant d'appuyer votre propos. Cette étape est également importante pour vous permettre de prendre le recul nécessaire.
Recadrer un collaborateur peut se révéler être une expérience délicate, d'autant plus lorsqu'il s'agit de recadrer un collaborateur agressif, insolent ou irrespectueux ! Dites-vous bien qu'il n'est jamais facile et agréable de recevoir des critiques, même si celles-ci s'affirment justifiées. L'opération sera encore plus désagréable si la personne devant vous est déjà "remontée" ! Vous devez vous attendre à des réactions plus ou moins violentes, allant du déni jusqu'à la contestation.
Pour mener un échange constructif, vous devez étayer votre discours avec des faits objectifs. A défaut, votre collaborateur pourra nourrir un sentiment d'injustice et ne sera pas disposé à se remettre en question.

 

Pour recadrer un collaborateur, il faut trouver le bon équilibre entre bienveillance et exigence

 

BIENVEILLANCE

Adaptez-vous toujours à votre interlocuteur. Le cas échéant, l'entretien de recadrage sera contre-productif et mènera à la démotivation du salarié. Essayez de tourner l'entretien de manière positive en évoquant les qualités et les compétences de votre collaborateur ainsi que son avenir dans l'entreprise.

Faites preuve d'empathie : essayez de comprendre les raison de l'écart de votre collaborateur (problèmes personnels, difficulté à trouver sa place dans l'entreprise, définition trop floue de son poste ou manque de communication face aux attentes de ses supérieurs). Il ne s'agit pas d'excuser son comportement ou de passer outre, mais de détecter l'origine du problème pour agir de manière proactive.

Pratiquez l'écoute réceptive. Celle-ci vous aidera à ne pas rester campé sur vos positions et à faire en sorte que l'entretien débouche sur une issue positive pour les deux parties. Cette écoute est non seulement une preuve de respect mais elle conditionne un échange plus constructif. Se sentant compris et non "attaqué", votre collaborateur ne sera plus dans une posture de défense et cherchera plutôt à trouver des solutions.

EXIGENCE

Gardez toujours les objectifs de l'entretien à l'esprit, sans tomber dans le sentimentalisme ou le domaine de l'émotionnel. Faire preuve de bienveillance ne vous empêche pas de rappeler vos exigences, bien au contraire. L'entretien de recadrage est une mise au point, qui doit déboucher sur un véritable plan d'actions. N'hésitez pas à développer votre point de vue pour démontrer à votre collaborateur, encore une fois de manière argumentée, quelles sont les conséquences de ses manquements (résultats et/ou ambiance du service, image de marque de l'entreprise, dégradation des relations clients).

 

Recadrer un collaborateur sans le décourager, en douceur, en faisant preuve de tact, en respectant sa personne, peut finalement se révéler être une expérience constructive gagnante-gagnante pour les 2 parties !

Fixer ses exigences, jusqu'où peut-on aller ?

Ce thème vous intéresse ? Visionnez la web conférence du 24 octobre 2017

Et inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos web conférences mensuelles et
obtenez des conseils de 2 experts sur des sujets liés au quotidien de tout manager et RH

Vous avez un projet ou vous souhaitez en savoir plus ? CONTACTEZ-NOUS via le formulaire ci-dessous





Nom Prénom

Email (obligatoire)

Fonction

Société

Téléphone

Sujet

Votre message

Comment avez-vous connu AMPLITUDE ?