Amplitude formation > Harcèlement moral, physique ou discrimination, que faire ?

Harcèlement moral, physique ou discrimination, que faire ?

Harcèlement moral ou physique au travail, comment s'en sortir ?

On vous harcèle physiquement ou psychologiquement au travail, et vous vous demandez comment réagir ? Les conseils qui suivent vous éclaireront sur la question et vous aideront à trouver une solution.

harcèlement moral

En quoi consiste le harcèlement au travail ?

Il s’agit de comportements inappropriés à l’égard d’un collègue ou d'un cadre, qu'ils soient d’ordre sexuel, psychologique ou moral. Dans le code pénal, il est spécifié que « le harcèlement est caractérisé par des agissements répétés ».

Exemples de situations de harcèlement moral / psychologique

Le plus souvent, on assiste à une relation de pouvoir entre un employeur et un salarié, ou encore entre un employé et sa « victime ». Le harcèlement moral et psychologique peut concerner de la discrimination ou le dénigrement du travail d’un employé ; l’isolement d’un individu de son collectif de travail ; ou encore une situation qui oblige une personne à se "sentir sous la loupe" et à se justifier constamment.

Quelles solutions envisager ?

Si vous considérez que vous êtes harcelé, commencez par recueillir tous les éléments de preuve des comportements que vous considérez inappropriés au travail. Il convient surtout de démontrer la récurrence et la répétition des agissements en question.

Lorsque survient une première attaque verbale, il est conseillé de réagir promptement. Par exemple, en déclarant : « je me suis sentie agressée par vos réflexions. Vous n’avez pas à me parler ainsi. »

Si la situation se répète, il est indiqué d’en prévenir votre supérieur (à condition qu’il ne soit pas l’auteur de l’attaque verbale) ; s'il ne prend pas le problème au sérieux, vous n’aurez d’autre choix que de faire appel au bureau des Ressources humaines ou au Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Si, après enquête, la réalité de la situation est avérée, l’agresseur recevra un avertissement ou, dans certains cas, risquera de perdre son emploi. Complimenter exagérément la silhouette d’une collègue, lui envoyer des photos suggestives voire pornographiques ou faire du pied à quelqu’un pendant une réunion relèvent du harcèlement sexuel. N’allez surtout pas prendre ces faits à la blague ! Ce type de harcèlement répétitif peut provoquer chez quelqu'un de la somatisation, de l’anxiété, un sentiment de culpabilité ou d’autres conséquences néfastes sur la sérénité au quotidien.

Comment éviter le harcèlement au travail ?

Gagner en estime de soi et en indépendance éloigne les agresseurs à l’affût de victimes potentiellement vulnérables. Déjouez les pièges sournois de la soumission, en apprenant à réagir rapidement et à bâtir vos arguments. L’erreur courante chez plusieurs victimes de harcèlement est de se murer dans le silence. N’hésitez pas à faire appel aux recours disponibles. Par exemple, à l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) ou au ministère de la Justice, en composant un numéro destiné aux témoins et aux victimes de harcèlement (08-842-846-37).

Selon une étude récente du Dr Marie Pezé, psychologue et psychanalyste, 30% des salariés en France subissent ces comportements hostiles ; et une femme sur 5 a vécu une expérience de harcèlement sexuel au travail.

Comment gérer une situation de harcèlement sexuel au travail ?

Ce thème vous intéresse ? Visionnez la web conférence du 12 décembre 2017

Et inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos web conférences mensuelles et
obtenez des conseils de 2 experts sur des sujets liés au quotidien de tout manager et RH

Vous avez un projet ou vous souhaitez en savoir plus ? CONTACTEZ-NOUS via le formulaire ci-dessous





Nom Prénom

Email (obligatoire)

Fonction

Société

Téléphone

Sujet

Votre message

Comment avez-vous connu AMPLITUDE ?

 

 

Vos données personnelles nous sont nécessaires pour exécuter et suivre votre demande. En application de la réglementation sur la protection des données à caractère personnel, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation du traitement ainsi que d’un droit d’opposition et de portabilité de vos données. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre

Politique de protection des données personnelles