Amplitude formation > Comment concilier bien-être des salariés et exigence managériale ?

Comment concilier bien-être des salariés et exigence managériale ?

Bien-être des salariés et exigence managériale, est-il possible de concilier les deux ? Dans un contexte où la souffrance au travail et les effets d'une pression trop forte sur les salariés n'ont de cesse d'être stigmatisés, poser des limites entre exigence et bienveillance devient un réel défi pour les managers.

 

bien-être des salariés et exigence

 

Bien-être des salariés et exigence : une fausse contradiction ?

Portés par la pression des chiffres et les impératifs de croissance de l'entreprise dans un environnement de plus en plus concurrentiel, les managers sont, bien souvent, obligés de revoir à la hausse leurs attentes à l'égard de leurs équipes. Celles-ci sont de différentes natures : résultats, développement personnel, respect des engagements, satisfaction des clients. Si l'exigence au travail peut être une source de motivation, elle peut également être mal perçue par les salariés. C'est par exemple le cas lorsque le manager lui-même n'applique pas ses propres exigences, créant une situation paradoxale qui génère le malaise de ses collaborateurs, ou qu'il dépersonnalise ses derniers, les réduisant à des entités.

Selon une étude menée par le DARES en 2015, 9,3 % des salariés français considèrent que le supérieur hiérarchique immédiat ne les respecte pas en tant que personne. Or il est tout à fait possible de repenser sa stratégie managériale en cultivant bien-être des salariés et exigence, sans pour autant renoncer aux objectifs forts qui soutiennent l'entreprise et ses salariés.

 

Pourquoi faire coexister exigence et bien-être des salariés ?

Une telle association revêt un enjeu crucial. Si l'exigence a pour finalité la performance, l'amélioration des conditions de travail poursuit exactement le même but ! Un salarié se sentant surchargé, sous pression ou dévalorisé par son supérieur perdra tout élan de motivation. Dans le pire des cas, une telle situation peut mener au burn out ou à des troubles psychiques graves. D'un autre côté, faire preuve de laxisme peut conduire à une issue toute aussi défavorable (repli sur soi et ennui). La clé réside donc dans l'équilibre entre exigence et bienveillance. Et le manager est la pierre angulaire de cette stratégie.

 

Comment être un manager à la fois souple et ferme ?

Le manager ne peut plus s'imposer comme un simple donneur d'ordre, déléguant une partie de ses tâches. Son rôle est de fédérer et impliquer ses collaborateurs autour d'un objectif clairement défini. L'on pourrait résumer sa fonction à l'adage bien connu "une main de fer dans un gant de velours". Voici quelques exemples de bonnes pratiques managériales :

- S'adapter à son interlocuteur : chaque employé possède son propre mode opératoire et réagit différemment au stress et à la pression. Par conséquent, le manager doit pouvoir adapter son discours en cas de changement, d'un surplus d'activité ou si une situation de crise survient.

- Fixer des objectifs plus réalistes : adapter les objectifs aux capacités réelles de ses collaborateurs permet, sur le long terme, de viser plus haut.

- Donner plus de responsabilités, mais aussi d'encadrement : il ne s'agit pas de laisser les membres de votre équipe livrés à eux-mêmes mais de leur faire davantage confiance, tout en restant à l'écoute de leurs besoins.

 

Les bénéfices d'un management exigeant et bienveillant

 

La bienveillance implique une ouverture à l'autre. Elle facilite les échanges constructifs et fluidifie la communication au sein d'une même équipe. L'exigence, quant à elle est indispensable pour motiver les "troupes" et créer une dynamique propice à la culture du résultat. Sans effacer la hiérarchie, un management à la fois exigeant et bienveillant permet de mettre à distance les relations de pouvoir néfastes à l'ambiance de l'entreprise. Il contribue à limiter la souffrance au travail, le "mauvais stress" et l'absentéisme. Véritable vecteur de réussite, il peut même favoriser l'engagement et l'implication des salariés.

Concilier bien-être des salariés et exigence demande de rechercher le juste équilibre afin de permettre à chacun des acteurs de l'entreprise de trouver sa place au sein de l'entreprise.

Fixer ses exigences, jusqu'où peut-on aller ?

Ce thème vous intéresse ? Visionnez la web conférence du 24 octobre 2017

Et inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos web conférences mensuelles et
obtenez des conseils de 2 experts sur des sujets liés au quotidien de tout manager et RH

 

Vous avez un projet ou vous souhaitez en savoir plus ? CONTACTEZ-NOUS via le formulaire ci-dessous





Nom Prénom

Email (obligatoire)

Fonction

Société

Téléphone

Sujet

Votre message

Comment avez-vous connu AMPLITUDE ?